Le blog des Maçons Parisiens

Les rues de Paris et leurs mystères : le 2ème arrondissement

Le 2ème arrondissement de Paris est aujourd’hui connu pour ces principaux édifices : les anciens sièges de la Bourse et de la Bibliothèque nationale de France (BNF). Son histoire repose sur Cyrano de Bergerac et Olympe de Gouges. Récits.

France, Paris: Galerie Vivienne

Rue Dussoubs

C’est dans cette rue que naquit Savignien Hercule Cyrano de Bergerac. Il est surtout connu aujourd’hui pour avoir inspiré à Edmond Rostand son plus célèbre drame, Cyrano de Bergerac, qui, reprend des éléments de la biographie du poète (même s’il s’en écarte par de nombreux aspects : Cyrano était parisien et non gascon). La vie de Cyrano est peu documentée. On en connaît toutefois certains chapitres grâce la préface de l’Histoire comique par Monsieur de Cyrano Bergerac, contenant les Estats et empires de la Lune, publiée vingt mois après sa mort, d’Henry Le Bret.

Rue du Mail

L’hôtel situé au n°5 date de 1666. Il a appartenu à Colbert. Sur la façade, au dessus de la porte, on peut y admirer le visage d’un faune encadré de cornes d’abondance. La corne d’abondance est synonyme de source inépuisable de bienfaits. Elle est représentée le plus souvent regorgeant de fruits, mais aussi de lait, de miel et d’autres aliments doux et sucrés. En France, avant le passage à l’euro, des cornes d’abondance figuraient sur les billets en Francs.

Au n°13, vécut Olympe de Gouges (née en 1748). Femme de lettres française, devenue femme politique, elle est considérée comme une des pionnières du féminisme français. On la connaît moins pour les faits suivants : elle demanda à défendre Louis XVI à la barre de l’assemblée et, plus tard, proposa à Robespierre de se jeter dans la Seine avec elle !

 

Rue Vivienne

Le nom de cette rue vient de la féminisation du nom de la famille Vivien Saint-Marc au 18è siècle.

C’est au N°2bis qu’habita, en 1804, Simon Bolivar, le libérateur de l’Amérique du Sud. Il participa à l’indépendance des actuels Bolivie, Colombie, Équateur, Panama, Pérou et Venezuela. Il fut également à l’origine de la création de la Grande Colombie, dont il souhaitait qu’elle devînt une grande confédération politique et militaire regroupant l’ensemble de l’Amérique latine, et dont il fut le premier Président. Bolívar est aujourd’hui une icône politique et militaire dans de nombreux pays d’Amérique latine et dans le monde. Un très grand nombre de places, de rues ou de parcs porte son nom.

 

 

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *