Le blog des Maçons Parisiens

L’évolution des styles architecturaux au 19ème siècle à Paris

Au 19ème  siècle, en France, le néoclassicisme est un courant encore très présent. Puis, l’intérêt pour les autres styles grandissant, et les nouvelles techniques et nouveaux matériaux permettant de nouvelles réalisations, on assista à une forme d’éclectisme dans les styles architecturaux, particulièrement en région parisienne.

Le néoclassicisme architectural

C’est un mouvement artistique qui s’est développé dans la peinture, la sculpture et l’architecture entre le 18ème et le 19ème siècle. Ce style privilégie la perfection de la ligne aux couleurs, la simplicité au lyrisme du baroque et du rococo qui l’ont précédé.

L’Arc de Triomphe de la place de l’Etoile à Paris est un bel exemple de ce style d’architecture. Ordonné en 1806 sous l’ordre de Napoléon et terminé en 1836 sous le règne de Louis-Philippe, il emprunte ses proportions et son style aux arcs que les romains érigeaient à différentes occasions telles que la victoire sur un ennemi, la fondation d’une colonie ou la construction d’un pont.

L’éclectisme architectural

Au milieu du 19ème siècle, une nouvelle tendance fait son apparition. Elle combine différents styles architecturaux, empruntant aux époques du passé l’inspiration d’un genre nouveau. De nouvelles combinaisons de styles semblent alors pouvoir exister.

L’Opéra de Paris, construit par Charles Garnier est l’un des exemples les plus représentatifs de l’éclectisme architecturale de l’époque. On y retrouve ainsi des références majeures à l’Art baroque tout autant qu’à d’autres styles. Plus libre et ouvert, il va à contresens du néoclassicisme.

Les nouveaux matériaux au service de nouveaux projets

C’est en grande partie grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux de construction tels que l’acier, la fonte, le verre, le fer ou plus tard le béton armé,  qui deviendra la spécialité de beaucoup d’entreprises dont Les Maçons Parisiens, que l’on réalise de nouveaux projets impressionnants. Les créations les plus folles sont dévoilées lors des Expositions universelles de Londres ou de Paris.

Les Halles de Paris, pensées par Victor Baltard en 1854 pour le centre de Paris, sont un bel exemple de l’utilisation de ces nouveaux matériaux, avec leurs pavillons métalliques complexes, qui furent à l’origine d’une grande admiration pour le lieu.

Mots-clés : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *