Le blog des Maçons Parisiens

La grue, un drôle d’oiseau

21 Mai 15 • Chantiers2 commentairesLire la suite »

En ville, elle surplombe les immeubles alentour de jour comme de nuit. Partout, elle sait se faire remarquer et se rendre utile… Généralement facilement repérable, la grue est réservée aux charges lourdes non seulement sur les chantiers de construction mais aussi sur les navires, les docks, etc.
La grue, un drôle d’oiseau

Source photo : wikipedia

L’ancêtre de la grue se composait d’un essieu autour duquel un câble venait s’enrouler. Cet essieu était ensuite actionné par des leviers ou par le déplacement d’hommes à l’intérieur d’une roue ou tympan. Connue sous le nom de « roue de carrier« , cette forme de grue et ses dérivés ont permis la construction de nombreux édifices durant l’Antiquité, le Moyen-Âge et jusqu’au XVIIe siècle avec Vauban.

La structure de base

 

La grue de chantier se caractérise aujourd’hui essentiellement par une longue flèche en porte-à-faux, à laquelle une charge est suspendue, généralement au moyen d’un câble et d’une moufle.

 

Cette flèche a toujours au moins un degré de liberté par rapport au sol, afin de pouvoir déplacer la charge dans un plan horizontal, en effectuant soit une rotation autour d’un axe vertical, soit autour d’un axe horizontal, soit un déplacement sur rails.

 

De multiples déclinaisons

 

Sur ce principe, se déclinent plusieurs types de grue : la grue sur chenilles avec une prise au vent minime ; le camion-grue, dont la flèche est télescopique et qui offre une grande manœuvrabilité ; la grue à tour ; la grue à montage rapide, facilement transportable ; la grue hydraulique auxiliaire ou boom truck, montée sur camion ; ou encore la grue ferroviaire montée sur wagon.

Chaque grue a une capacité de levage spécifique établie par l’AFNOR.

 

L’homme et la grue

 

Aux commandes de la reine des chantiers depuis la cabine ou à distance, le grutier est la personne responsable de cette machine, des plans de levage et de la sécurité des opérations durant les manœuvres.

 

 

 

 

2 Responses to La grue, un drôle d’oiseau

  1. Alexis dit :

    Très bon article sur les reines de nos chantiers ! Nous avons publié un article qui peut vous intéresser sur les grues mobiles de construction type MK qui se développent chez les loueurs. N’hésitez pas à le lire 😉 Un bon compromis entre la grue à tour et la grue mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *