Le blog des Maçons Parisiens

Le Panthéon, chef d’œuvre historique

Situé au cœur même de la capitale, dans le quartier latin, le Panthéon est aujourd’hui un lieu chargé d’histoire et qui revêt une importance nationale. Le bâtiment, splendide réalisation architecturale, fut tantôt décrié, tantôt acclamé.

D’un édifice religieux à un lieu républicain

La construction du Panthéon fut confiée à Jacques-Germain Soufflot sous le règne de Louis XV lequel, voyant sa santé se dégrader, décida d’ériger une église dédiée à Sainte-Geneviève s’il se rétablissait. Le chantier débuta en 1758 avec le creusement des fondations, et le bâtiment final ne fut terminé qu’en 1790. Après la Révolution française, on décida de dédier ce bâtiment à la République. C’est ainsi que les mots « Aux grands Hommes la Patrie reconnaissante » furent gravés au-dessus de la façade principale et que l’église devint une nécropole.

Une architecture imposante et controversée

Jacques-Germain Soufflot imagina une triple coupole supportée par douze colonnes et surplombée d’un lanterneau et d’une croix. Ce projet fut très vivement critiqué à l’époque, puisqu’on pensait que le bâtiment finirait par s’écrouler. L’architecte mourut alors que le projet n’était pas fini, les critiques fusant alors de toutes parts.

La suite fut confiée à ses deux collaborateurs, Jean-Baptiste Rondelet et Maximilien Brébion, qui apportèrent de substantielles modifications au projet de Jacques-Germain Soufflot et achevèrent de réaliser l’édifice de 110 m de long, de 84 m de large et de 83 m de haut. Le bâtiment subit de nombreuses « reconversions » officielles, passant tour à tour du statut de bâtiment laïque à celui de bâtiment religieux. Depuis 1885, il a retrouvé son statut de « Panthéon de Paris », et est un bâtiment public. Depuis 1920, il est classé monument historique.

Photo : cmatulewicz

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *