Le blog des Maçons Parisiens

L’Hôtel des Invalides, bâtiment chargé d’histoire

C’est au 17ème siècle que l’Hôtel des Invalides a été créé. Destiné au corpus militaire, il n’est pas pour autant dénué d’un faste architectural. Portrait de ce lieu mythique de la ville de Paris, monument architectural chargé d’histoire.

La construction de l’Hôtel des Invalides

C’est sous le règne de Louis XIV que la construction a commencé. Le roi souhaitait alors redorer l’image de l’armée, dont les vétérans invalides étaient condamnés à la mendicité et au vol dans les rues de la capitale, afin d’obtenir le soutien de son peuple mais aussi de son armée lors de ses prochaines campagnes militaires.

Le ministre de Louis XIV, le Marquis de Louvois, confie le projet à Libéral Bruant, un architecte talentueux dont le projet a retenu l’attention du Roi. Bruant s’inspire du plan du Palais Monastère du Roi d’Espagne, et gère admirablement le chantier qu’on lui confie. C’est ainsi que le bâtiment principal est achevé en quatre ans.

En revanche, alors que le projet de construction d’une église est accepté, Bruant peine cette fois-ci à en gérer le chantier. La guerre interne qui faisait rage entre Colbert, Ministre des Finances, et le Marquis de Louvois, Secrétaire d’Etat à la Guerre, fait que Louvois écarte Bruand du projet, et en confie la direction à Jules Hardouin-Mansart.

Un bâtiment stratégique et politique

Lors de la révolution française, le bâtiment est gagné par la ferveur révolutionnaire. Abritant une trentaine de canons et plus de 30 000 fusils, le lieu devint rapidement au centre des tensions. Lorsque la foule pénètre le bâtiment, refusant d’attendre les délibérations des politiques, les soldats reçoivent l’ordre de tirer, mais aucune balle ne part. Nous sommes alors le 14 juillet 1789.

Quelques années plus tard, un jeune général du nom de Napoléon viendra régulièrement tisser des liens avec le monument et ses occupants, gagnant ainsi le cœur de ses soldats. C’est au sein de ce bâtiment qu’il organise les remises de la Légion d’Honneur titre qu’il a lui-même créé. Après sa mort, le lieu devint, en plus de ses fonctions habituelles, le Musée de l’Armée. Napoléon, pendant tout son règne, aura été pour les militaires qui l’ont suivi le symbole d’une volonté et d’une réussite qui pousse la plupart des occupants des Invalides à se ranger à ses côtés.

Le monument parisien accueille encore aujourd’hui les invalides de l’armée française, mais également une nécropole militaire, ainsi que plusieurs musées.

Photo : airdecker

Mots-clés : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *