Le blog des Maçons Parisiens

Les anciennes fontaines de Paris

Paris regorge de fontaines. On en décompte aujourd’hui près de 240, qui appartiennent toutes à la Mairie de Paris mais dont près de la moitié ne sont plus en état de fonctionnement. On pourrait croire aujourd’hui que la plupart de ces fontaines ont un but purement décoratif et artistique mais ce n’est pas le cas : à l’origine, les fontaines servaient bel et bien, à leur début, à distribuer de l’eau à la population. 

La fontaine de Turenne

Située au 41 rue de Turenne dans le 3ème arrondissement de Paris, la Fontaine de Joyeuse est un bon exemple de l’évolution du rôle des fontaines dans Paris.

On en retrouve une première trace en 1580 lorsque Marc Miron, alors médecin du Roi Henri III ordonne la construction d’un hôtel particulier à cet emplacement. Il n’y a alors pas de fontaine mais l’hôtel en question prend le nom d’hôtel de Joyeuse. Il en perdra la jouissance dans les années suivantes et l’hôtel sera détruit.

Le siècle suivant, le Roi Louis XIV décide de la construction de fontaines pour alimenter en eau la population grandissante de la capitale. On construit donc une première fontaine à la place de l’ancienne devanture de l’hôtel, et on la nomme Fontaine de Saint-Louis.

Deux cent ans plus tard, alors que le creusement du canal de l’Ourcq est terminé, on décide de la remplacer par une nouvelle fontaine, cette fois ci nommée fontaine de Joyeuse, dont on confie la réalisation au sculpteur Isidore Romain Boitel. Il réalise une œuvre d’une grande qualité, à cet étrange emplacement coincé entre deux immeubles, sous une arche de pierre de taille.

Cette fontaine est donc passée d’un lieu pratique à un lieu culturel en l’espace de quelques siècles.

Cette fontaine a été inscrite à l’inventaire des monuments historiques en 1925, et fut l’objet d’une campagne de restauration en 2008.

Source photo : wikipédia

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *