Le blog des Maçons Parisiens

Les cafés de la Littérature Parisienne

Paris, ville de culture, a toujours été au cœur du théâtre de la littérature française. Sédentaires ou juste de passage, les artistes du monde entier ont toujours cherché à conquérir la Capitale. S’installant dans les bars et les cafés de Paris pour y échanger avec leurs amis ou produire leurs œuvres, ils ont contribué sans le savoir à créer l’identité de beaucoup de lieux de la vie culturelle parisienne.

On compte donc aujourd’hui des cafés ayant forgé leur réputation sur les clients qui venaient. C’est le cas du Procope, inauguré en 1686, qui a vu passer des auteurs comme La Fontaine, Victor Hugo, ou Honoré de Balzac. C’est aussi le cas du Café de la Paix, de La Rotonde, de la Closerie des Lilas, ou bien des fameux cafés Les Deux Magots et le Café de Flore. Ces derniers ont vu passer énormément d’artistes, notamment ceux du courant surréaliste et existentialiste.

Le Café de Flore

Le Café de Flore est certainement l’exemple par excellence de ces cafés d’artistes parisiens. Il est connu à l’international et jouit d’une histoire très particulière. Après avoir été un refuge pour la droite royaliste à ses débuts, le Café de Flore a accueilli après la première guerre mondiale plusieurs initiateurs de courants artistiques qui ont forgé la culture du 20ème siècle.

On put y croiser Simone de Beauvoir, Guillaume Apollinaire, Jean-Paul Sartre ou André Breton. Ce fut le lieu où est né le courant existentialiste puisque tous ses protagonistes s’y retrouvaient pour échanger leurs idées, le faisant entrer par la même occasion dans la légende culturelle de Paris.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *