Le blog des Maçons Parisiens

La construction du métro de Paris

Si vous vivez à Paris, le métro est certainement pour vous un outil de la vie courante ; vous l’utilisez probablement tous les jours d’une façon machinale et sans imaginer les prouesses techniques liées à sa construction.

En revanche, pour les Parisiens du début du siècle dernier, l’arrivée du métro dans la ville fut une formidable révolution urbaine. Deuxième capitale du Vieux Continent après Londres à s’être dotée de ce type de réseau de transport, Paris a opté pour un style architectural Art Nouveau, très populaire à cette époque, pour décorer les premières lignes du premier projet.

Ce dernier comportait une grande ligne périphérique entrecoupée de deux lignes censées décharger les axes Nord-Sud et Est-Ouest. Pour ce projet initial, on hésita entre prolonger les lignes existantes et créer un nouveau réseau. On opta finalement pour un nouveau réseau dont la première ligne (Vincennes- Porte Maillot) fut inaugurée lors de l’Exposition Universelle de 1900.

Un défi pour les entreprises de construction

Les entreprises de construction durent faire face à l’immense défi soulevé par la mise en œuvre d’un tel chantier. Elles utilisèrent plusieurs techniques de construction.

La première consistait à éventrer la terre (construction à ciel ouvert) sur les parties les moins profondes.

Une autre s’apparentait aux techniques de boisage utilisées dans les mines, lesquelles  permettaient une plus grande sécurité pour travailler sur le sous-sol de Paris, peu consistant et hétérogène.

Le réseau n’a cessé de se moderniser au cours du siècle dernier, et cette modernisation se poursuit encore avec le projet du Grand Paris. On commença par ajouter de nombreuses lignes afin de desservir un maximum d’habitants, on s’attela ensuite à la modernisation de ces dernières avec, comme dernière nouveauté, l’automatisation complète de certaines lignes.

Photo @wikipédia

Mots-clés : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *