Le blog des Maçons Parisiens

La campagne à Paris, petit coin de paradis

 DR

Situé près de la Porte de Bagnolet, dans le XXe arrondissement de Paris, à quelques pâtés de maison d’une réalisation des Maçons Parisiens, la Campagne à Paris est un quartier pavillonnaire insolite où le temps a suspendu son vol loin du tumulte de la ville.
Il était une fois…
En 1907, le pasteur Sully Lombard fonda une coopérative destinée à permettre l’accès pavillonnaire à une partie de la classe ouvrière. Sa société La Campagne à Paris fit l’acquisition d’un terrain de l’ancienne commune de Charonne, annexée par Paris en 1860. L’endroit était un petit bois qui s’était formé sur une ancienne carrière de gypse, comblée par les gravats des travaux Haussmanniens des avenues de la République et Gambetta.

Entre 1907 et 1928, la Campagne à Paris construisit 92 pavillons d’un ou deux étages dans ce qui allait devenir les rues Paul-Strauss, Irénée-Blanc et Jules-Siegfried ainsi que dans les « rues avec escalier » Mondonville, Georges-Perec, du Père-Prosper-Enfantin et Camille-Bombois.
Un quartier où il fait bon vivre…
Aujourd’hui, en parcourant la Campagne à Paris, le promeneur s’immerge rapidement dans un lieu unique et silencieux. Les charmants pavillons présentent à la fois une unité de construction et une personnalité propre. Certains sont dotés de marquises, d’autres de jardins débordant de glycines et de roses, d’autres encore de façades aux couleurs vives. En se dirigeant vers le « village de Charonne », on découvre sur la place Edith Piaf la statue de la « môme » de Ménilmontant et la rue Saint Blaise pleine de surprises.

 

L’impression d’isolement de la Campagne à Paris en fait un lieu à part, pourtant à quelques pas de la station de métro Porte de Bagnolet…

 

 

 

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *