Le blog des Maçons Parisiens

La nouvelle orangerie du Jardin des Tuileries

Cible__0003_Fotolia_40202657_S

Construite au milieu du XVIIIe siècle, l’orangerie avait pour but initial d’accueillir les orangers du jardin des Tuileries. Puis il a été sous la Troisième République un lieu multi-usages passant du dépôt militaire au centre de manifestations patriotiques et même sportives.

Par la suite, après la Première Guerre mondiale, ce bâtiment est confié à l’administration des Beaux-Arts. Un peintre passionné de jardinerie propose à la France d’offrir deux toiles, les nymphéas, l’orangerie devant leur servir d’écrin.

Ce peintre, c’est Claude Monet. La serre avait grand intérêt à montrer les toiles sous la lumière du jour, en évitant la monotonie d’une lumière standardisée artificielle. Après la Seconde Guerre mondiale, un important don de près de 150 œuvres est fait. Le destin du bâtiment est alors scellé : accueillir l’art. D’importants travaux sont réalisés dans les années 60.

Cependant, les travaux altérant la vision de Claude Monet (créer un cheminement vers l’œuvre de son couronnement : les nymphéas), de nouveaux travaux sont décidés dans les années 90. A l’aube du nouveau millénaire, le projet est mis en place. Et c’est en 2006 que le bâtiment rouvre ses portes dévoilant un intérieur nouveau et moderne. Le béton, choisi pour ses capacités de modulation et le potentiel qu’il offre est largement utilisé.

Le principal défi de ce chantier a été de travailler autour des œuvres de Claude Monet, sans pouvoir les déplacer pour ne pas risquer de les endommager, tout en veillant aux vibrations, également dommageables pour les tableaux. De plus, certaines merveilles archéologiques ont été mises à jour durant le chantier.

De par l’utilisation des nouveaux matériaux dans un cadre ancien et de par la prouesse réalisée, cela en fait un lieu insolite et incontournable de la ville de Paris.

Mots-clés : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *