Le blog des Maçons Parisiens

La rue Mouffetard, rue parisienne par excellence

De l’église Saint-Médard à la place de la Contrescarpe, la rue Mouffetard se trouve sur le tracé d’une ancienne voie romaine, dont le nom, Mont Cetardus, est vraisemblablement à l’origine du nom « Mouffetard ».

Un parcours culturel très riche

Elle s’étendait jusqu’au milieu du XIXème jusqu’à l’actuelle place d’Italie, la partie sud au-delà de la Bièvre (aujourd’hui enterrée) ayant été pendant la période haussmannienne et remplacée par l’actuelle avenue des Gobelins.

L’église Saint-Médard est la troisième église construite sur cet emplacement. Sa construction s’étale entre le XVème et le XVIIIème siècle, ce que montre la superposition de différents styles, du vitrail gothique flamboyant de la façade au porche et un intérieur remanié au XVIIIème.

L’intérieur abrite un riche patrimoine parmi lequel on peut citer « La promenade de Saint Joseph et de l’enfant Jésus » attribué à Francisco de Zurbaran ou encore « Le Christ au tombeau » de Philippe de Champaigne. Au XIXème siècle, le cimetière jouxtant l’église a été transformé en square, aujourd’hui consacré à un espace de jeux pour les enfants.

La rue est, par ailleurs, parsemée de lieux de mémoire. Pour ne citer que quelques exemples, en remontant la rue on trouve au n° 134 le décor d’une construction dont la façade a été décorée avec des motifs liés à la charcuterie en 1929 par le peintre italien Eldi Gueri ; sur la façade du n° 122, on trouve l’enseigne de « A la bonne source » (aujourd’hui un magasin Franprix) ; au n° 69, il y a une maison du XVIIIème siècle ; au niveau du n° 61, le long mur aveugle de la caserne de la garde républicaine, installée en 1821, ressemble à un bloc de béton ; à l’angle de la rue du Pot-de-Fer, on découvre une ancienne fontaine de 1671 ; le n° 38 était un lieu de réunion au début du XIXème siècle pour les maçons creusois ; au n° 23, enfin, on trouve le cabaret des chiffonniers.

La Place de la Contrescarpe

La rue débouche sur la place de la Contrescarpe qui existe en l’état depuis 1852, date de la destruction d’un îlot insalubre. C’est aujourd’hui une place entourée de cafés propice aux rencontres.

Lieu d’affrontement entre Catholiques et Protestants au XVIème siècle (l’affrontement le plus marquant est connu sous la désignation « vacarme de Saint-Médard »), la rue est restée avant tout une rue de marché. La rue Mouffetard, dans sa partie basse était aussi connue pour sa saleté jusque dans les années soixante, où un changement progressif intervient avec notamment la réduction et la modernisation de la partie marché entre la rue de l’Arbalète et l’église Saint-Médard tandis que se développe dans la partie haute le commerce de la restauration avec l’ouverture d’une multitude de petits restaurants.

Le charme inhérent à la rue Mouffetard en a fait un site touristique pour tous ceux qui visitent le Quartier latin, une rue susceptible d’être classée dans la catégorie « rue du vieux Paris ».

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *