Le blog des Maçons Parisiens

L’enceinte de Philippe Auguste

Paris ne s’est pas faite en un jour. Elle s’est même agrandie au fil des siècles, en se fortifiant à l’aide d’enceintes commandées par les dirigeants et rois successifs. Les historiens et archéologues en ont retrouvé sept qui ont tenu ce rôle de séparation entre Paris et ses campagnes.

La première est l’enceinte gallo-romaine. Vint ensuite l’enceinte carolingienne, l’enceinte de Philippe Auguste, celle de Charles V, de Louis XIII, le Mur des Fermiers Généraux et enfin l’enceinte de Thiers.

Celle qui nous intéresse ici est l’enceinte de Philippe Auguste, car c’est la plus ancienne dont on ait de réelles traces aujourd’hui. Elle est formée d’un grand mur de pierre de plus de 5 kilomètres de long, entrecoupé de 77 tours semi-cylindriques de 15 mètres de haut.

Vestiges d’une protection d’avant

C’est vers la fin du 12ème siècle que le Roi Philippe Auguste, se préparant pour le départ de la troisième croisade, décide de la construction de cette enceinte massive dans le but de protéger la capitale durant son absence.

Cette protection était nécessaire, car Philippe Auguste, septième Roi de la dynastie des Capétiens, était à l’époque engagé dans un conflit contre la dynastie anglaise des Plantagenêts.

On en retrouve aujourd’hui quelques vestiges dans le 1er, le 4ème, le 5ème et le 6ème arrondissement de Paris, constitués de parcelles de courtines bien conservées, et de restes de tours de garde réhabilitées.

Source photo : wikipédia

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *