Le blog des Maçons Parisiens

Les colonnes de la Place de la Nation

Cible__0004_Fotolia_34613868_S

La justice et la paix, l’abondance et la victoire. Deux symboliques pour deux colonnes, à l’est de Paris. Appelées aujourd’hui « colonnes du trône », elles sont parfaitement intégrées dans Paris.

De chaque côté de Paris, étaient deux portes, la porte de l’Etoile et la porte de Vincennes. Ces portes servaient d’entrées pour les marchandises et de lieux de perception de l’octroi, taxe sur les marchandises entrant dans la ville de Paris.

En 1787, lors des prémices de la Révolution française, l’Etat cherche à légitimer la royauté. Pour donner un caractère royal à la barrière de Vincennes fut décidée la construction des colonnes. Sur les plans de l’architecte Claude Nicolas Ledoux, elles devaient comporter deux colonnes sous lesquelles se trouvaient les offices de perceptions. De chaque côté de ces colonnes, des édifices servaient de bureaux et de logements aux personnes chargées de percevoir l’impôt.

La construction, longtemps interrompue, fut enfin terminée en 1845 lors de la pose des statues représentant Philippe Auguste et Saint Louis.

Les bâtiments, toujours en place à ce jour constituent un lieu important du douzième arrondissement de Paris. Ils marquent la limite entre le cours de Vincennes, et la place de la Nation. On remarque un changement important dans l’architecture des bâtiments en passant cette limite.

En 2002, la dégradation des monuments est constatée. Des travaux débuteront alors en 2008 afin de remettre en état le lieu. Les travaux ont été terminés à la fin de l’année 2015, et offrent une nouvelle peau à ces témoins de plusieurs siècles.

Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *