Le blog des Maçons Parisiens

Les fondateurs des Maçons Parisiens

Les années 1930 voient naître, au plus fort de la crise, l’entreprise générale de bâtiment Les Maçons Parisiens créée par Arthur et Maurice Mortegoutte. Convaincus des valeurs humanistes de la coopérative de production, ils insufflent une âme coopérative et une rigoureuse adhésion aux principes coopératifs à la Société Les Maçons Parisiens. Aujourd’hui, après la deuxième génération incarnée par Rémy et Roland Mortegoutte, c’est François Mortegoutte qui dirige l’Entreprise.

Arthur Mortegoutte, à l’origine des Maçons Parisiens

Arthur Mortegoutte est né en 1899 en Haute-Vienne. Au lendemain de la première guerre mondiale, des régions sinistrées de la France ont besoin d’être rebâties. C’est à ce moment-là qu’Arthur et Maurice Mortegoutte décident de partir, avec beaucoup d’autres, pour Soissons en Picardie, en 1921, pour contribuer à la reconstruction de la France en y apportant leur soutien et leurs forces.

Pendant l’année qui suit la crise de 1929, Arthur Mortegoutte, alors âgé de 30 ans, décide de créer une entreprise et plus particulièrement dans le secteur du bâtiment. L’Entreprise, appelée Les Maçons Parisiens, voit donc le jour le 18 février 1930.

Les Maçons Parisiens adoptent, dès leur création, le modèle de SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production), également appelée aujourd’hui Société Coopérative et Participative, appartenant au secteur de l’économie sociale et solidaire. Dans les années 50, Arthur Mortegoutte devient Vice-Président de la Fédération Nationale des SCOP du BTP et Administrateur de la Caisse Nationale des Coopératives du Réseau Congés intempéries BTP.

Arthur Mortegoutte est fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1955, une distinction qui vient saluer sa carrière d’Entrepreneur. Il prend sa retraite en 1964 et décèdera en 1974.

Les Maçons Parisiens au fil des générations

Arthur Mortegoutte avait un attrait particulier pour l’émancipation sociale de l’homme et a eu l’occasion de soutenir dans sa vie des projets solidaires. Peut-être cela a-t-il eu une influence sur les différents mécénats que Les Maçons Parisiens entreprennent aujourd’hui. Les Maçons Parisiens se sont donc intéressés à quelques sujets humanitaires mais ont eu également le souci de contribuer à la restauration de sites historiques, notamment sous la présidence de François Mortegoutte.

C’est ainsi que Les Maçons Parisiens participent aujourd’hui à la rénovation d’ouvrages anciens dans le cadre d’actions de mécénat, telle l’abbaye de Lagrasse et ont également contribué au programme de sauvegarde et de mise en valeur de plusieurs sites historiques sous l’égide de la Fondation du Patrimoine.

Arthur Mortegoutte a marqué l’activité du bâtiment de la Région Parisienne grâce à son souci de l’organisation et d’une gestion sérieuse qui lui ont permis de s’ouvrir à d’autres aspects de la vie collective. Les deux générations qui ont suivi, Rémy et Roland Mortegoutte puis François Mortegoutte, actuel Président-Directeur général des Maçons Parisiens, ont su choisir de poursuivre les spécificités de cette entreprise solidaire, acteur privilégié de la filière construction et du bâtiment collectif.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *