Le blog des Maçons Parisiens

Les maçons des églises de Paris

Temple protestant à Paris

Temple protestant de l’Oratoire du Louvre vu depuis la rue de Rivoli.

Dans un cadre lié à la loi de 1905, la Mairie de Paris est propriétaire de 96 édifices religieux : 85 édifices catholiques, 9 protestants, 2 sont des synagogues. Ces édifices sont les plus anciens, certains sont classés monuments historiques.

Les maçons des églises de Paris, appartenant à des sociétés diverses retenues par la Ville de Paris, assurent l’entretien des églises : sécurisation, maintien du clos et des toitures.

A Paris, c’est la Direction des Affaires culturelles qui est chargée de cette mission, au travers de deux services. L’un est en charge de la conservation des œuvres d’art, de l’inventaire, de la conservation et de la mise en valeur des objets des édifices. L’autre, le Bureau des édifices cultuels et historiques, est chargé de l’entretien des 96 édifices religieux, sans compter les 130 orgues.

Le Bureau des édifices cultuels et historiques (BECH) est non seulement un service d’ingénierie publique (maître d’ouvrage, conducteur d’opérations) qui maîtrise les étapes nécessaires à l‘élaboration et à la mise en œuvre des travaux, mais aussi un gestionnaire de patrimoine en ce sens qu’il définit notamment les programmations des travaux en connaissant parfaitement la place de chaque édifice dans l’histoire de l’art et de l’architecture de la Ville de Paris.

Les maçons et autres corps de métier travaillant sur les édifices religieux de Paris sont répartis sur environ 300 chantiers par an, plus ou moins importants.

Ainsi, la Mairie de Paris continue-t-elle les programmes engagés, sécurisent en permanence les édifices religieux, tout en respectant l’histoire.

Un aspect non négligeable dans l’entretien des édifices religieux de Paris est le respect de la loi sur le handicap. Ces édifices doivent désormais pouvoir être visités par les personnes souffrant de handicap moteur, visuel, auditif ou cognitif.

Les maçons des églises de Paris ont un travail considérable et récurrent dans les églises. Peut-être retrouvent-ils cet élan qu’avaient jadis les constructeurs de cathédrales : réaliser un travail hors du commun.

Source : In Situ, revue des patrimoines

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *