Le blog des Maçons Parisiens

L’île Louviers

Si Paris compte aujourd’hui deux îles naturelles et une île artificielle, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, de grandes modifications structurelles sont venues reconfigurer le paysage de la Capitale au cours de l’Histoire et parmi l’une d’elle, on trouve au 19ème siècle le raccordement d’une île à la rive droite.

Cette île a toujours existé. Elle est formée d’amas de sable et de limon provenant de la Seine et de la Bièvre. Elle s’appelait à l’origine l’île aux Javiaux jusqu’à ce que Nicolas de Louviers, alors Prévôt de Paris, en devienne le propriétaire en 1408.

Une intégration tardive

L’île en question a servi pour de nombreuses activités différentes. En effet, elle fut dans un premier temps un terrain d’entraînement pour les arbalétriers ; puis la Ville de Paris s’en porta acquéreur en 1700 et la loua aux marchands de bois en 1806 afin qu’ils puissent y entreposer leur marchandise. Précédemment, cette ile a même accueilli une usine à boutons reconvertie en fabrique d’armes !

Ce n’est qu’en 1847 qu’on décida d’entamer un vaste chantier de comblement du « bras de Grammont », cette partie de la Seine qui séparait l’île de la rive droite de la Seine. Sur cette partie de la rive droite se trouvait le quai Morland qui deviendra alors le boulevard de Morland donnant sur le Pavillon de l’Arsenal, lui-même construit sur cette ancienne ile devenue partie intégrante de la capitale.

Crédit photo @wikipédia

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *