Le blog des Maçons Parisiens

Les maçons choisissent Saint-Blaise

Place Saint Blaise

Vue sur la place Saint Blaise dans le 20ème arrondissement de la ville de Paris

La rue Saint-Blaise est une rue du 20ème arrondissement de Paris. Elle débute place Saint-Blaise et se termine boulevard Davout. Elle comporte des immeubles mais aussi des maisons, cachées dans de petites cours. Elle est souvent utilisée pour le tournage de films. Et c’est l’église Saint-Blaise qui domine le quartier.

Depuis le 19 Juin 2016, cette église est rouverte ! Tous se réjouissent qu’enfin l’église soit rénovée après … sept années de travaux.

Ce ne sont pas seulement les fidèles de la paroisse, mais aussi les habitants de ce quartier du 20ème arrondissement au charme si discret qui ont contribué et encouragé cette rénovation. Les visites historiques reprennent.

Les maçons de la restauration

Depuis environ 850 ans, les fidèles viennent dans cette église. Des générations et des générations sont venues se recueillir depuis lors. « Certains ne partageaient pas notre foi, indique le site de la paroisse, mais ils ont considéré cette église comme un patrimoine précieux pour tous. »

Les maçons de la restauration se sont alors mis en marche et ont construit, entretenu et rénové cette église, particulièrement aux 12e, 15e, 17e, 19e. Au 20ème siècle, c’est André Malraux, alors ministre de la Culture, qui décide d’une restauration importante.

Les maçons parisiens adoptent Saint-Blaise

Les maçons, mais aussi les tailleurs de pierre ont choisi Saint-Blaise comme patron, dont la fête est le 3 février.

Les maçons de Paris, plus précisément, ont adopté Saint-Blaise comme patron. Les maçons de plusieurs régions de France les ont suivis, d’autres ont préféré adopter Saint-Etienne, fêté le 26 décembre, ou Saint Joseph, patron également des charpentiers.

Saint-Blaise aurait péri le corps déchiqueté par des peignes de fer, frappé de plusieurs coups de bâton : les maçons de Paris y virent une similitude avec le plâtre cuit battu pour être réduit en poudre. Ce plâtre était très utilisé à Paris grâce aux carrières de gypse de la région.

Saint-Blaise aurait aussi été jeté dans un étang avec une meule de pierre, ce qui n’est pas sans rappeler le métier de tailleur de pierres. Au Moyen-Âge, les maçons et les tailleurs de pierre formaient une seule corporation. D’où le choix de Saint-Blaise.

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *