Le blog des Maçons Parisiens

Paris détruit, Paris reconstruit

La Capitale a traversé de nombreux siècles au cours desquels son visage a changé. Bâtiments et monuments ont été plusieurs fois détruits, parfois reconstruits ou remplacés. Durant ces transformations, certains évènements comme les invasions ou les crues de la Seine eurent quelques effets destructeurs.

Néanmoins, les dommages tragiques de ces bombardements ou autre pillages n’entrainèrent pas la nécessité de reconstruire la ville dans son ensemble, en dépit du fait que la ville fut au centre de l’échiquier de deux guerres mondiales. Les dommages matériels furent souvent superficiels et réparables.

La perte culturelle

Les destructions les plus problématiques sont celles des musées, bibliothèques ou autres bâtiments publics puisqu’elles entrainent des dommages irréparables. A ce titre, on peut citer certains évènements de la Commune de Paris, puisque de nombreux incendies ravageurs furent à déplorer.

En effet, la quasi-totalité des palais de la ville furent pillés et incendiés. Du palais Royal au Palais d’Orsay, en passant par le Palais de Justice, le Palais de la Légion d’Honneur, et même le Palais des Tuileries.

L’Hôtel de Ville fut lui aussi incendié, ainsi que le Ministère des Finances. De nombreux documents ou décorations intérieures furent perdus à jamais. Même la bibliothèque Impériale du Louvre fut la cible des attaques. Des ouvrages d’une valeur inestimable partirent en fumée.

Les destructions que Paris a le plus à déplorer sont les destructions de connaissances ou culturelles, qu’aucun chantier ne saurait reconstruire.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *