Le blog des Maçons Parisiens

Les voies sur berges

 

En 2016, une partie des voies sur berges de la rive droite de la Seine a été fermée à la circulation. Il s’agit d’un espace long de 3,3 kilomètres, accessible désormais aux seuls piétons et cyclistes.

Sur ces huit hectares, de nombreux aménagements ont été installés, qu’il s’agisse d’espace de détente et de promenade ou bien de terrains de sport, de murs d’escalade ou de lieux réservés à l’ouverture prochaine de deux restaurants.

Une utilité très contestée

Depuis que cette décision a été prise par la mairie de Paris, de très nombreuses contestations sont venues ternir l’évaluation des résultats de cette démarche. En effet, tandis que dans un premier temps, on se félicitait de la diminution du bruit et de l’augmentation de la qualité de l’air dans la zone, certains sont venus rappeler que ces bénéfices étaient à relativiser avec la dégradation de la qualité de l’air dans des zones mitoyennes.

Ainsi, alors que la pollution de l’air a baissé de près de 25 % dans la zones aux alentours on constate une augmentation de cette pollution atmosphérique comprise entre 5 et 15 %. De la même manière, pour les nuisances sonores, on a constaté une augmentation du bruit dans la zone surplombant les voies sur berges piétonnes.

Enfin, pour ce qui est de la circulation, la fermeture de cette voie a évidemment eu des conséquences négatives pour la fluidité du trafic. Avec des hausses de temps de parcours comprises entre 39% et 73% en fonction des zones, Valérie Pécresse a d’abord précisé que « des variantes étaient possibles », expliquant que les voies piétonnes pourraient éventuellement être ouvertes aux heures de pointes, l’hiver, ou bien aux véhicules les moins polluants. Toutefois, un article du Monde titrait, en  septembre 2016 : « (…) Anne Hidalgo ne reculera pas ».

Pour le moment, les travaux de construction semblent bien engagés et irréversibles.

Photo@Wikipédia

Mots-clés : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *