Le blog des Maçons Parisiens

Les nouveaux paysages de banlieue

La banlieue parisienne est en pleine mutation. La métropole parisienne vit depuis de nombreuses années une croissance telle, que ses paysages sont assez hétérogènes.

L’élargissement de la superficie de la métropole implique un changement d’échelle, et une réflexion a eu lieu pour parvenir à homogénéiser la région. Il en est ressorti que c’est la mobilité qui engendre une homogénéité.

Cette constatation est l’une des raisons de base de la mise en place du projet du Grand Paris.

Le projet du Grand Paris comprend la création de nouvelles lignes de métro ainsi que l’aménagement du territoire sous toutes ses formes. Il a pour but de corriger les inégalités et de construire une ville durable.

Une volonté d’expansion maitrisée

Pour faire face à l’accroissement de la demande de construction de logements et à la flambée des prix dans la région, le projet du Grand Paris suppose la création, chaque année, de 70 000 logements supplémentaires.

Cette augmentation du parc immobilier devrait être soutenue pendant les 25 prochaines années, afin de remplir l’objectif de 1,5 millions de logements supplémentaires disponibles dans la métropole, ce qui permettra de répondre aux difficultés actuelles des ménages à trouver un logement à un prix abordable en métropole.

Pour maintenir des coûts abordables, de nouvelles méthodes de construction seront adoptées.

On utilisera désormais des maquettes numériques et le préfabriqué afin de diminuer les coûts. L’utilisation de matériaux bio-sourcés sera aussi de rigueur, puisque leurs propriétés isolantes sont meilleures et qu’ils sont moins chers.

D’ici à 10 ans, le paysage de la  banlieue parisienne aura changé, et Les Maçons Parisiens y prennent largement leur part, avec des chantiers périphériques à Paris.

Photo@Wikipédia

Mots-clés : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *