Le blog des Maçons Parisiens

La rivière disparue de Paris

Beaucoup de Parisiens ne le savent pas, mais la Seine n’a pas toujours été le seul cours d’eau de la Capitale. En effet, Paris a subi des transformations si intenses que l’un de ses cours d’eau a disparu !

A l’origine, la Bièvre sillonnait Paris depuis les Yvelines jusqu’à l’actuelle gare d’Austerlitz. Comme de nombreux cours d’eau, elle attira une multitude d’activités, à commencer par des moulins à eau.

Par la suite, l’industrie du textile s’implanta et l’urbanisation autour de la Bièvre s’intensifia.

A l’époque, la réfrigération n’existait pas, et on creusait des puits dans le sol afin de stocker de la glace récupérée durant l’hiver. La Bièvre était la source d’eau gelée que l’on utilisait pour rafraichir Paris durant la saison chaude.

Une rivière vouée à disparaitre

Qui dit urbanisation rapide dit pollution. Lors des grands travaux du Baron Haussmann, la Bièvre était tellement polluée que l’on décida de l’assécher et de la bétonner.

Les nuisances des activités alentours suscitaient de nombreuses critiques. En effet, entre les abattoirs les tanneurs et les égouts, la Bièvre a vite perdu de son charme et on commença par recouvrir sa partie amont.

Outre la pollution, la Bièvre et son urbanisation approximative était source de quelques dangers pour les habitants. En effet, Paris a connu en 1579 une crue de cette rivière qui tua plusieurs dizaines d’habitants et emporta de nombreuses maisons.

Des inondations répétées contribuèrent par la suite à forger une triste réputation à cette rivière, contribuant certainement à la décision de la faire disparaitre.

De nos jours, la Bièvre est plus connue par le nom de sa rue, la « rue de la Bièvre », où se trouvait le domicile privé de François Mitterrand. Dans Paris, des plaques commémoratives (voir photo) ont été disposées le long de son lit.

Mots-clés : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *